- Données :

Superficie : 180000000 km²

Profondeur moyenne : 4200 m

Plus grande profondeur : 11034 m, fosse des Mariannes

Nombre d’îles : 20000 à 30000

Plus haut sommet : Mauna Kea (4208 m) dans l’archipel Hawaï

Population : 5000000 habitants

- Situation géographique :

L’Océan Pacifique borde les côtes de l’Amérique du nord au sud, de l’Asie et de l’Australie. Il couvre 1/3 de la surface du globe : c’est la plus grande masse d’eau du monde. L’Océan Pacifique est aussi sur une ligne imaginaire où la date change : par exemple, le lundi en Nouvelle-Zélande correspond au dimanche aux îles Samoa.

- Géographie physique :

Dans l’Océan Pacifique, de nombreux courants modifient le climat et circulent dans le sans des aiguilles d’une montre au nord et inversement au sud. Les côtes de l’Amérique du Sud sont baignées par un courant froid mais certaines années, en décembre, par un courant chaud, appelé El Niñ o (l’Enfant Jésus) qui modifie la circulation des eaux et provoque alors des sécheresses jusqu’en Australie. L’Océan Pacifique est aussi bordé au nord et à l’ouest par une « guirlande » insulaire et volcanique : la ceinture de feu du Pacifique, où se trouvent la plus grande fosse du monde. Il y a de nombreux tremblements de terre. Cet océan possède donc les fosses les plus profondes du monde (des Kouriles, des Mariannes, des Philippines). Il y a aussi beaucoup de vents en provenance du nord est ou du sud-est qui balaient en permanence l’océan Pacifique. Ils sont à l’origine de violents ouragans tropicaux. Les îles sont volcaniques ou coralliennes ; il y a parfois des tremblements de terre qui causent d’énormes dégâts.

- Îles :

L’Océan Pacifique possède plus de 20000 îles un peu partout, du nord au sud, d’est en ouest. Cinq millions de personnes y vivent. Les îles sont montagneuses ou volcaniques ou encore coralliennes dans le Pacifique sud. Ce sont les eaux chaudes qui ont ainsi créé les conditions idéales à la formation de coraux (colonies d’animaux). De nombreuses îles du Pacifique sont des bases militaires américaines comme l’atoll (une montagne basaltique) de Midway (au nord d’Hawaï), Guam ou encore Wake. D’autres îles, comme l’île de Pâques ou Hawaï sont isolées et situées à des centaines de kilomètres des côtes ou des îles les plus proches. L’archipel Hawaï (appartenant aux États-Unis) ne fait pas partie de la Ceinture de feu du Pacifique mais l’île d’Hawaï forme un triangle formé de cinq éléments volcaniques dont Kilaurea, le cratère le plus grand et le plus actif. De nombreuses îles inhabitées sont devenues des réserves pour les oiseaux de mer, comme les territoires américains de Baker, Howland et les îles Jarvis.

- Ressources :

Ce sont bien les poissons et les fruits de mer qui constituent les principales ressources de l’Océan Pacifique. La moitié de la pêche mondiale provient en effet des eaux du Pacifique, essentiellement près des côtes asiatiques. Le phénomène El Nino est donc dramatique pour la pêche près des côtes sud-américaines. Les fermes piscicoles (aquaculture) sont bien développées en Chine et en Corée : on y élève des poissons, des huîtres et des moules. La noix de coco est aussi cultivée dans les îles des tropiques. Et certains fonds marins sont même recouverts de nodules, contenant du manganèse, utilisé dans la fabrication de peintures, batteries et acier. Le tourisme se développe lentement à cause du coût des transports et de bâtiments hôteliers peu développés. Les Fidji, Tahiti, le Samoa et Hawaï sont les plus fréquentées. L’Océan Pacifique a pris une importance économique majeure depuis la Seconde Guerre Mondiale. Plus de la moitié des grandes routes commerciales traversent le Pacifique, notamment grâce aux échanges américano-japonais, qui ont augmenté.